Les 8 craintes de la maîtresse en vacances

Allez, je vais faire rager un peu les non-maîtresses ici mais après tout, pourquoi s’en priver ? Eh oui, nous les instits’, nous sommes ENCORE en vacances, comme d’hab, comme 6 mois par an. Eh bien mes chers amis, figurez-vous que la vie de maîtresse en vacances n’est pas de tout repos ! (quoi j’exagère?). Il peut se passer des choses terribles pendant ces deux semaines tant redoutées (bon okay je vais un peu loin). Allez, pour votre plus grand plaisir (sisi), je partage avec vous les 8 craintes de la maîtresse en vacances.

La plus horrible :

Se retrouver dans la même station de ski (marche aussi au camping) qu’une famille d’élève. Alors là les amis, l’HORREUR. Soit tu fais semblant de pas les reconnaître pendant une semaine (voire deux !) (mais à la rentrée y’aura peut-être un léger malaise) ou alors pas de bol, tu te coltines des bilans et des réunions parents-profs (mais juste vite fait, hein, 5 minutes, ça va mieux Kévin en maths non ?) DES QUE TU LES CROISES. Autant annuler la réservation et vite vite rentrer à Dunkerque en courant. C’est sympa Dunkerque, promis.

Mieux mais quand même :

Croiser un élève (ou deux) (ou la famille) au supermarché/quand tu fais ton jogging (héééééééé madaaaaaaame)/ chez le coiffeur (eh madame tu te coupe les cheveux ?)/à la piscine/au restaurant. BREF. Et puis forcément tu vas tomber sur Kévin et c’est celui que tu voulais le moins voir. Et en plus il n’aura pas oublié à la rentrée ! (mais ses tables de multiplication oui).

Kévin et Djaizon au parc.

Niveau travail :

Devoir faire tes livrets parce que t’as eu la flemme (oups pas le temps pardon) de les faire pendant la période et que tu t’es dit « bah ça va, pendant les vacances, j’ai le temps ! ». Sauf que oui t’as le temps, mais non tu préfères boire un mojito et donc tu vas forcément te retrouver à faire les 28 livrets le dernier dimanche, à 21h, en copiant/collant des appréciations trouvées sur internet vu que t’as pas d’inspiration. (la faute au mojitos).

Devoir retourner à l’école (sacrilège) parce que t’as oublié un truc vital pour préparer ta période (parce que oui, un prof prépare sa période pendant les vacances) (entre deux mojitos) ou PIRE : parce que pris d’un élan de motivation tu as décidé de ranger ta classe. Mauvaise idée. #teamjerangeenjuin

Quand tu fais tes livrets à la dernière minute.

Niveau détente :

Rêver de l’école (et de Kévin). Un truc bien chelou où c’est la rentrée mais t’as oublié de préparer, et oublié ton cartable et en plus t’es en pyjama. Et Kévin raconte à tout le monde qu’il a pris le télésiège avec toi et que après même eh ben il t’as vu à la piscine et t’étais en maillot de bain. Réveil en sueur garantie. Motivation fiche de prep’ au top.

Penser à l’école dans TOUS tes moments de ta vie et ne pas réussir à te détendre. (« Oh chéri tu me garde les boites de camembert hein, il m’en manque 7 pour le projet ») (« Chéri tu reprendras bien un morceau de camembert ? Tu sais je garde les boîtes, pour le projet ») (« oh tiens, ce film pourrait être pas mal en EMC ») (« Eh si on allait au musée des sciences en période 4? ») #toimêmetusais

Avoir ton copain/ta copine qui n’est pas prof, et qui lui bosse, et qui du coup n’est même pas là pour partir en weekend ou pour faire de l’accrobranche avec toi. Et en plus, il te réveille tous les matins en partant à 6h, aucun effort sérieux, il est où le respect des gens en vacances !? (j’abuse un peu ? Dites moi hein si j’abuse un peu !)

Quand je suis trop motivée pour sortir et que mon mec me dit qu’il est trop fatigué. (« bah je suis pas en vacances moi ein nianiania ») (#faible)

Niveau mojito :

La pénurie de citron vert. Menace réelle et oh combien inquiétante mes amis. J’vous jure.

Allez sur ce on se détend, on rit, c’est les vacances (ou pas) (mais t’avais qu’à être prof). Je vous souhaite d’excellentes vacances, détendez-vous, buvez des mojitos et surtout reposez-vous bien !

Et vous, c’est quoi vos pires craintes en vacances ?

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail