Costa Rica : Monteverde, Arenal & Sarapiqui

Sur la route de Monteverde…

Voilà la suite de notre voyage au Costa Rica ! Je vous rappelle, en avril je suis partie avec mon père deux semaines au Costa Rica. Je vous ai déjà parlé de Tortuguero, la côte Pacifique, et la péninsule de Nicoya, n’hésitez pas à retourner lire les articles si vous préparez un voyage en Amérique Centrale. Aujourd’hui je vais vous parler un peu de l’intérieur des terres : de Monteverde à Sarapiqui, en passant par le lac et le volcan Arenal.

Monteverde

En fait, nous avons commencé notre périple par les terres puisque nous avons atterri à Libéria. Nous sommes tout de suite partis en direction de Monteverde, nous avions hâte de découvrir la « forêt des nuages » (mouais, ça sonne mieux en anglais), qui est en fait une forêt tropicale en altitude (elle est nichée à 1500m d’altitude). Une raison de plus à notre motivation, c’est l’endroit où l’on peut le plus facilement voir le quetzal… un magnifique oiseau coloré à longues plumes, emblème du pays. Malheureusement, nous n’en avons pas vu mais nos balades dans les différentes forêts nous ont vraiment plu !

Que faire à Monteverde ?

Selvatura Park

Nous avons commencé par une après-midi au Selvatura Park. C’est un parc naturel dans lequel on peut faire une petite randonnée sur des ponts suspendus (ce que nous avons fait), mais il y a aussi un parcours en tyroliennes, un jardins aux colibris, une serre aux papillons et d’autres activités. Nous n’avons fait que les ponts suspendus car honnêtement c’était assez cher (30$/personne). Etant donné que nous étions au début de notre séjour nous n’avions pas de comparaison mais avec du recul, je peux vous dire que les activités proposés étaient vraiment chères, ce qui finalement est le cas dans beaucoup de parc les plus touristiques. Heureusement, il est complètement possible de découvrir le Costa Rica en visitant d’autres parcs moins connus, moins chers et parfois plus sympas.

Curi Cancha Reserve

C’est ce que nous avons décidé de faire le lendemain, nous éloigner des sentiers battus. Après de longues discussions et recherches, nous avons décidé de ne pas visiter la réserve Monteverde (officielle) (et touristique) mais de partir randonner dans une réserve juste à côté : la réserve Curi Cancha. Alors, je ne peux pas vous dire quelle réserve choisir si vous hésitez puisque nous n’en avons vu qu’une, mais sachez que l’on a adoré Curi Cancha. La réserve était bien balisée, très peu fréquentée (nous étions quasiment seuls) et vraiment grande. Alors il n’y a pas la plus grande tyrolienne du pays, c’est sûr, mais de très belles randonnées, des beaux paysages et une foule d’oiseaux. Nous n’avons pas regretté notre choix !

La ville de Monteverde

Je ne vous dirais pas où nous avons dormi, car même si c’était okay, ce n’étais définitivement pas notre meilleur hébergement. En ce qui concerne la ville, c’est très petit, mais mignon. Nous avons particulièrement aimé manger une (méga) crêpe à l’Orchid Coffee Shop. Très propre, le staff super sympa et les crêpes délicieuses vraiment, je recommande ! 

Le lac & le volcan Arenal

Après une nuit à Monteverde nous sommes partis en direction du Lac Arenal et du volcan qui est superbe. Nous sommes allés nous poser à l’hôtel que cette fois je recommande chaudement : La Ceiba Tree Lodge. L’hôtel est situé sur une colline, surplombant le lac, la vue est simplement magnifique. Les propriétaires sont extrêmement sympas et leur petit déjeuner (buffet) a été l’un des meilleurs de notre séjour. Ils font aussi le dîner (pour 20$), nous avons longuement hésité car cela donnait vraiment envie mais nous avions mangé à 15h et donc pas faim pour entrée/plat/dessert…

Coucher de soleil, vue de l’hôtel ☀

Notre accueil à l’hôtel…

Nos activités 

Autour du lac nous n’avons pas fait grand chose à part nous balader sur les berges non loin de l’hôtel (sur les conseils de nos hôtes). Le lendemain nous sommes partis à la découverte du volcan. Ici encore, sur les conseils du propriétaire nous avons décidé de zapper le parc « officiel » pour aller randonner dans le parc voisin : Arenal 1968. L’entrée n’est que de 10$ pour une très belle randonnée à travers la jungle et sur les pentes du volcan. Il y a un trail court et un long, nous avons opté pour le long. Les chemins sont formés par les anciennes coulées de lave, le volcan étant entré en éruption en 1968, c’est assez dépaysant !

Nous avons aussi fait un passage rapide à la cascade La Fortuna. C’est une cascade bien aménagée dans laquelle il est possible de se baigner. Nous avons aimé cette cascade, mais pas autant que la cascade de Nauyaca dont je vous ai déjà parlé.

Sarapiqui

Après le volcan nous sommes partis à l’aventure. Nous avions réservé deux nuits dans une écolodge que nous avons adoré et que je recommande encore vivement : Chilamate Rain Forest. Perdu dans la forêt et au bord de la rivière, c’est un hébergement éco friendly tenu par une famille. Le petit déjeuner était un régal, le dîner aussi (tout est fait maison), les hôtes sont plus que sympas et nous ont très bien conseillés. Le logement était confortable (même si ce n’était pas le top de nos logements, mais les gars, on est écolo où on l’est pas) et une marche avec un guide dans la forêt environnante est comprise dans le prix. Le top !

J’aurais utilisé ma moustiquaire une fois !

Nous sommes arrivés à Sarapiqui pile poil pour le weekend férié de pâques, donc tout était fermé en ville. Il y avait  aussi beaucoup, beaucoup de monde sur les bords du lac à pique-niquer. Du coup, nous en avons profité pour nous reposer un peu, lire dans les hamacs… Avec quand même une petit aventure l’après-midi : une descente en rafting de plus de 2h sur la rivière Sarapiqui. Génial ! Nous avons réservé sur les conseils de notre hôte dans l’agence voisine (il vous suffit de traverser la route et vous trouverez) et c’était super, les animateurs étaient compétents et funs, nous avons vu pas mal d’oiseaux et de singes, et nous avons même eu le droit à une pause fruits frais où j’ai dégusté le meilleur ananas de toute ma vie ! Si vous allez à Sarapiqui, le rafting est définitivement un must do !

Et vous, Monteverde, Arenal et Sarapiqui, ça vous tente ?

 

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire