Indonésie #1 : Kuta Lombok, un paradis en sursis.

Je suis de retour après presque un mois, mais j’ai une bonne excuse, j’étais en vacances ! C’est d’ailleurs de mes vacances que je vais vous parler dans une petite série d’articles sur l’Indonésie où j’ai eu la chance de passer 3 semaines. Cette fois je vais essayer de faire les articles dans l’ordre de mes étapes. Voici donc la première étape : Kuta Lombok.

Kuta Lombok

Après avoir atterri à l’aéroport de Lombok, nous nous sommes mis à la recherche d’un taxi en direction du sud : Kuta Lombok. Nous avions lu qu’il était possible de trouver un taxi pour moins de 100 000 roupies indonésiennes (un peu plus de 6€). Coup de bol, nous avons directement rencontré un couple de Belges au distributeur qui avait déjà négocié un taxi pour 150 IDR, alors hop on s’est invités et on a pu partager, bingo, le taxi à 75 000 (même pas 5€). Le voyage commençait bien !

Que faire à Kuta Lombok ?

La ville

Nous sommes arrivés en fin de journée à notre auberge et malgré la fatigue du voyage nous avions trop envie de découvrir les environs pour simplement nous poser à l’homestay. Nous sommes donc partis à la découverte de la petite ville de Kuta Lombok. Le centre ville est plutôt agréable, il n’y a pas encore trop de touristes à Lombok (même si on était loin d’être seuls quand même !). Il y a vraiment du choix au niveau des restaurants, plein de petites boutiques de souvenirs, de vêtements et pas mal d’endroits pour organiser vos excursions.

Nous avons mangé deux soirs dans un restaurant de poisson dont j’ai oublié le nom. A l’entrée du restaurant on choisissait notre poisson sur l’étal puis ils nous le faisaient griller, avec du riz et des légumes. Miam. Tout ça pour moins de 6€ pour deux avec boissons (là on commence à se dire qu’on va bien manger pendant ces vacances…). Bon plan aussi pour les cocktails, pendant l’happy hour (jusque 21h en général) ils sont à 35 000, c’est à dire 2€30… (autant vous dire qu’on en a bu…. pas mal).

Nous avons dormi dans un homestay un peu hors de la ville (mais vraiment pas loin), basique mais confortable pour 13€/nuit pour deux. Le proprio était très sympa et il possède aussi un bar en ville (le Seven je crois) plutôt bien, si vous avez la chance de tomber sur le proprio au bar (comme nous) il vous fera sûrement l’happy hour jusqu’au bout de la nuit (comme nous) et vous finirez pas hyper frais (comme nous)… L’homestay : Maharani Homestay.

Les plages de l’ouest

Le premier jour, nous sommes partis en direction des plages de l’ouest. Nous avons loué un scooter directement à notre homestay à 50 000 IDR/jour (3€30), fait le plein pour 20 000 (1€30) et en route ! Impossible de se perdre et de manquer les plages, ils n’y a qu’une seule route qui longe la côte ! Nous nous sommes arrêtés à plusieurs plages, dans l’ordre : Mawun, Mawi, Selong Blanak (la plus connue du coin) et une plage sans nom un peu secrète. Notre coup de cœur de la journée revient sans hésiter à Mawi, une petite plage de surfeurs. Si vous y allez, n’hésitez pas à grimper la colline à droite, c’est très accessible et d’en haut vous aurez une très jolie vue sur Mawi. Ensuite, vous pourrez descendre sur la longue plage voisine complètement déserte.

La plage de Mawun

Sur les hauteurs de Mawi

La plage de Mawi

La voisine déserte de Mawi

La plage de Selong Blanak est vraiment un incontournable également. Très longue, c’est aussi une plage de surfeurs mais avec des vagues moins hautes qu’à Mawi, c’est donc l’endroit idéal pour ceux qui voudraient tenter une initiation au surf ! Nous y sommes arrivés en fin de journée et la lumière dans l’eau était magnifique ! Ajoutez à ça les pêcheurs qui mettaient leur bateau à l’eau et vous passez une fin de journée sublime.

Sur la route du retour, tournez à droite entre Mawi et Mawun et vous trouverez cette jolie plage secrète (ici à marée basse)

Les plages de l’est

Le lendemain, nous sommes partis à l’est en direction d’une plage également très connue dans le coin : Tanjung Aan. C’est en partant de ce côté de l’île que nous nous sommes rendus compte à quelle point cette petite île paradisiaque ne va pas rester aussi « déserte » très longtemps. Nous sommes tombés sur d’immenses chantiers de digue (à Kuta Lombok), de routes immenses, et d’hôtels de luxe démesurés… Autant vous dire que dans 2 ou 3 ans le visage du sud de Lombok aura bien changé ! Si vous voulez découvrir ce paradis, il est plus que temps de sauter dans un avion !

Les ouvriers au travail

Une fois tous les chantiers dépassés, nous sommes arrivés à Tanjung Aan qui au premier abord ne nous a pas complètement charmés… Jusqu’à ce qu’on se décide à grimper sur la colline à droite (encore) et là waw. Des vues à couper le souffle, des criques, des paysages de dingue… Nous sommes restés là haut presque 3h ! (avec une baignade dans une crique). Ensuite nous sommes retournés à la plage qui est bien plus sympa à marée basse.

Petite crique privée

Pour terminer la journée, nous sommes allés prendre le goûter dans un café que je ne peux que vous recommander : le café Ashtari. C’est un peu plus cher qu’en ville mais ça s’explique par la vue sublime qu’offre la terrasse du café, perchée au dessus de la baie de Kuta. Le café se trouve de l’autre côté, à l’ouest, sur la route de Salong Blanak. Je vous recommande leur « dark chocolate cake », un délice !

Bilan

Voilà pour notre première escale du voyage à Kuta Lombok. C’est vraiment une étape magnifique qui nous a permis de démarrer notre périple en beauté. Pas trop de route et pas trop de monde pour appréhender le scooter, des plages magnifiques super accessibles et pas du tout bondées, je ne peux que vous recommander d’aller y faire un tour, et vite ! Car c’est certain que dans quelques années, une fois que les gens se seront rendu compte à quel point c’est le paradis, je pense que ce ne sera plus tout à fait la même ambiance…

Alors, tu y vas quand, à Kuta Lombok ?

 

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail
This entry was posted in voyage.

Laisser un commentaire