Une maîtresse (et une blogueuse) en carton.

Je sais, je sais, je passe mon temps à disparaître, revenir, je crée un nouveau blog, puis je l’abandonne, puis je remarque que ça me manque et je reviens… Sauf que j’ai envie de changement. Bref IL FAUT QU’ON PARLE.

J’ai envie de bloguer, ça c’est un fait.

Mais je ne sais pas de quoi parler. Cartable et baluchon, c’est bien joli, je suis toujours une maîtresse, j’aime toujours voyager, mais je réalise qu’il y a tellement d’à-côtés dont j’ai aussi envie de vous parler. Je réalise que ça me manque de parler de rien, de raconter ma vie… J’aime bien aussi vous parler de mes voyages (et j’aimerais définitivement être une vraie blogueuse voyage) (non je ne rêve pas du tout qu’on me paye pour voyager) (je sais, c’est un vrai travail). BREF

En fait, je suis une maîtresse en carton cette année. Une maîtresse de bas étage. Un charlatan. Alors du coup je n’ai rien à vous proposer (s’il y a seulement des maîtresses qui me lisent), je peux seulement vous raconter mes aventures, les chroniques de la maîtresse remplaçante. Parce que vous l’avez compris, cette année, je suis remplaçante, mais attention, pas la remplaçante normale (qui a beaucoup de travail et n’est définitivement pas un charlatan), la remplaçante REP+ (c’est quoi ça?). Eh bien, je fais parti de la brigade REP+ (non j’ai n’ai pas une casquette et un tee-shirt assorti à mes collègue, dommage) et je ne remplace QUE des enseignants de REP+ (zone difficile ++) qui sont en formation. Donc 1) J’ai mes remplacements à l’avance. 2) Ce sont uniquement des remplacements courts (une semaine grand grand max et c’est rare). 3) Les titulaires me préparent les journées/photocopies/me massent les pieds. 4) Je suis payée plus que les autres grâce à toutes les primes (déplacements, REP+ et j’en passe et des meilleures).

Vous voyez ? Le prof imposteur, qui se la coule douce toute l’année, qui ne glande rien à la maison, qui profite de ses vacances sans soucis et qui travaille 6 mois par an : C’EST MOI. Bouh. Je suis un cliché vivant.

Du coup côté cartable ça ne se bouscule pas. Je profite de cette année de repos (même si j’ai vraiment hâte d’avoir une classe) pour faire plein de choses dont j’ai envie de vous parler et qui ne concernent ni le cartable ni le baluchon. Des DIY, mes aventures en REP++, des blablas… 

Je me questionne, mais fait je ne sais même pas si quelqu’un encore me lit ici. Alors après tout, je peux parler de ce que je veux, non ?

Enfin voilà, I’M BACK. (ce soir au moins) (c’est déjà ça).

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire