Voyage au Costa Rica : la côte Pacifique

Pendant les vacances d’avril, je suis partie deux semaines à la découverte du Costa Rica. J’ai décidé de vous faire une petite série d’articles sur les endroits que nous avons visités, les bons plans, et certainement quelques infos pratiques pour bien organiser un tel voyage. Je ne fais pas faire les articles dans l’ordre de notre itinéraire, juste comme ça, au feeling. Et pour commencer j’ai eu envie de vous parler d’une étape que j’ai adoré lors de ce voyage : la côte Pacifique.

Le Costa Rica est un petit pays d’Amérique centrale, cependant en deux semaines nous n’avons pas eu le temps de découvrir TOUT le pays, forcément. Nous voulions en plus avoir un aperçu de la côte Pacifique et de la côte Atlantique, en passant par le centre du pays, donc nous avons du faire des choix. Nous n’avons donc pas eu le temps de voir toute la côte Pacifique, mais voici ce que nous avons fait.

~ Pont de Tarcoles (gratuit) :

Arrêt obligatoire sur ce pont car en dessous vit une colonie de crocodiles géants (certains atteignent 7 mètres !). Ils sont une vingtaines, bien visibles, et c’est plutôt (très) impressionnant. Apparemment il est possible de prendre un bateau pour s’en approcher mais personnellement nous n’en avions pas très envie…

~ Parc national Carara (15$) :

C’est un petit parc national au bord de la route qui pourtant est très sympa. Nous avons pu y observer beaucoup de reptiles, dont de très gros iguanes. Nous avons aussi vu pas mal d’oiseaux. Le parc est très calme et les chemins sont très praticables, même si pas très bien indiqués si vous voulez vous éloigner un peu (on s’en bien cru perdus à un moment).

~ Jaco & ses plages :

Après la lecture de notre guide, on s’attendait au pire pour Jaco. On pensait trouver la côte bétonnée, hyper touristique, les plages pleines de transats et de touristes tous rouges et en fait on a été bien surpris. Alors oui, comparé aux autres endroits du Costa Rica, il y a plus de monde, et des magasins et restos, sauf qu’ils ne sont pas du tout au bord de la plage, juste une rue plus loin, et les plages sont immaculées. Du coup ça en fait un endroit sympa pour se balader, manger un morceau ou trouver quelques souvenirs. Les plages sont très belles, et il y a finalement peu de touristes (comparé à d’autres pays que j’ai pu visiter).

Playa Herradura

Notre coup de ❤ : Playa Esterillos

~ Parc Manuel Antonio (19$) :

Gros coup de cœur pour ce parc, même si on a d’abord été un peu impressionnés et apeurés par notre premier contact. Il faut savoir que c’est LE parc le plus connu/réputé du pays car non seulement on peut y voir de nombreux animaux mais en plus ses plages sont sublimes. Alors forcément, le parc est très (très) fréquenté, les guides à l’entrée essaient de vous convaincre les uns après les autres de partir avec eux, il y a des parkings payants tous les 100m et on ne sait jamais lequel est le parking officiel… Une fois dans le parc, il y a beaucoup de monde, c’est un fait.

Sauf que : de nombreux touristes (surtout américains) se contentent d’une visite guidée, se posent sur la plage principale une heure ou deux, puis s’en vont. Nous, qui voulions marcher pour découvrir l’ensemble du parc (et nous avons bien fait, il y a des plages et des vues magnifiques, et plein d’animaux), nous nous sommes vite retrouvés presque seuls dans les allées du parc, et lorsque nous en avons eu assez de marcher et que nous sommes partis nous baigner, la plage était déserte.

En fait, notre hôte la veille nous avait conseillé de ne pas y aller trop tôt, il nous avait prévenu que les tours opérateurs et les guides envahissaient le parc de 7h à 9h et qu’ensuite nous serions tranquille. Nous ne l’avons pas vraiment écouté puisque nous sommes arrivés à 8h, et finalement il avait raison !

THE paresseux, juste à deux mètre de nous !

Playa Manuel Antonio

Une petite crique juste pour nous !

~ Playa Espadilla (côté public) :

Le côté privé est dans le parc national et c’est une plage magnifique. L’autre partie de la plage est accessible par le village et elle est plutôt sympa. Vous pourrez y pratiquer pas mal d’activités (jet ski, bateau ect) ou y louer un transat. Nous on a opté pour l’option coucher de soleil !

~ Cascades de Nauyaca (4$) :

Ces cascades nous ont été recommandées par une amie qui était allée au Costa Rica en février, et franchement nous avons adoré ! Elles sont situées sur un terrain privé, il faut donc payer au propriétaire quelques dollars pour y accéder.

Il y a deux moyens d’accéder aux cascades : à cheval avec un guide et un groupe ou à pied. Nous avons opté pour la deuxième solution, le cheval n’étant pas notre passion. Le départ de la rando se trouve à deux kilomètres de « l’accueil », il faut un 4×4 pour y accéder. Ensuite, c’est une marche de 4km, plutôt difficile car ça monte dur, et il fait très chaud. Par contre une fois arrivé, les cascades sont magnifiques, on peut s’y baigner et même sauter des rochers car l’eau est très profonde. En plus les cascades étant accessibles uniquement à pied, elles ne sont pas très fréquentées (une fois le groupe des cavaliers partis, nous étions 6…). Un coup de cœur !

Notre logement

Nous avons opté pour un Bed&Breakfast que je ne peux que recommander avec enthousiasme : My Casa’s B&B. Le propriétaire est adorable, il nous a donné tout un tas de conseils pour visiter les environs, pour trouver des restos. Le petit déjeuner est super et ce n’est pas le même tous les jours. En plus pendant le petit déjeuner, le propriétaire vient discuter, sort sa longue vue pour observer les animaux (il y avait quand même un paresseux juste à côté !), nous fait goûter des fruits… Les chambres sont top et très spacieuses, et il y a même une petite piscine accessible par tous qui nous a fait bien plaisir après notre grosse journée de marche. En bref, un 10/10 !

Et vous, le Costa Rica, ça vous tente ?

 

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail
This entry was posted in voyage.

Laisser un commentaire